Langue
La Clau
Etat de catastrophe naturelle pour la coulée de boue du 11 juillet en Cerdagne
Langue

Les dégâts occasionnés par le gros orage du 11 juillet dernier dans la région de la Haute-Cerdagne ont été reconnus comme catastrophe naturelle vendredi 29 octobre. Le Journal Officiel de la République Française de ce mercredi 3 novembre publie en effet un arrêté spécifique concernant les coulées de boue et inondations survenues dans le secteur. Les communes d’Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes, Bolquère, Egat, Err, Estavar, Llo, Font-Romeu-Odeillo-Via, Saillagouse et Targasonne bénéficient d’un classement officiel qui devrait rassurer les habitants tout en leut donnant des droits. La préfecture des Pyrénées-Orientales, à Perpignan, a précisé, ce même mercredi après-midi, que les assurés sinistrés disposent d’un délai de dix jours pour faire parvenir à leur compagnie d’assurance une estimation des préjudices subis, s’ils ne l’ont pas fait dès la survenance des dégâts. En revanche, l’état de catastrophe naturelle n’a pas été reconnu, pour le même événement météorologique, pour les communes de Dorres, Osséja et Porta. Le 11 juillet, de fortes pluies s’étaient abattues sur la montagne catalane, occasionnant un préjudice alors estimé à 2 millions d’euros sur la seule commune de Font-Romeu. Les villages les plus touchés par le caprice météorologique, Estavar, Targasonne et Egat, avaient spécialement subi cet épisode, qui avait duré deux bonnes heures, en provoquant des débordements et endommagées plusieurs chaussées.

Partager

Icona de pantalla completa