Langue

Un projet pharaonique d’hôtel de luxe, résidence et golf, envisagé aux abords du hameau de Marcevol, sur le territoire communal d’Arboussols, dans la région du Conflent, énerve les défenseurs de la nature. La société EASSDA, propriétaire de 11 hectares sur ce site préservé, caresse l’espoir de bâtir un « village golfique », comprenant des restaurants, 74 appartements, un hôtel, un vaste parking, et surtout un golf qui absorberait 250.000 m3 par an, soit la consommation annuelle d’une ville de 5000 habitants. Face à cette réalisation, la défense du territoire prend des allures volontairement burlesques, à travers « L’épouvantail contre-attaque », un événement militant, cette semaine en préparation. L’association de protection du site de Marcevol, qui lutte depuis 2005 contre le golf en question, dont l’eau serait puisée en contrebas, sur le barrage de Vinça, entend ainsi refuser l’ensemble du projet, en brandissant plusieurs dizaines d’épouvantails, qui partiront dimanche à l’assaut du golf, « pour repousser les promoteurs », comme l’affirme l’association. Celle-ci, qui revendique 226 adhérents, a déposé en vain deux recours contre cet aménagement, en 2008, et entend désormais créer une pression populaire contre la mairie d’Arboussols, qui a validé l’ensemble du projet.

Partager