Langue

Huit mois après sa disparition mystérieuse entre les Pyrénées catalanes et ariégeoises, un randonneur de la région de Barcelone a été retrouvé mort en fin de semaine dernière. Vendredi, la Gendarmerie a en effet repéré la dépouille d’Oriol Condal, âgé de 24 ans, originaire de la ville de Manresa, parti le 2 septembre sur le «Chemin des Bonshommes », ou « GR-107 », sans plus donner aucun signe de vie peu après son départ. Le jeune randonneur souhaitait couvrir ce long parcours, partant de la ville de Berga, avant de rejoindre, le 10 septembre, la ville de Foix, dans le département de l’Ariège. L’enquête, finalisée la semaine dernière, révèle que le malheureux, qui avait entrepris seul cette longue randonnée, a emprunté un itinéraire alternatif comportant une zone qualifiée de dangereuse dans laquelle il est tombé dans le vide. A l’origine, le Peloton de gendarmerie de haute montagne d’Osséja avait procédé à une intense recherche, élargie du village de Porta, dans la région de la Cerdagne, au fief cathare de Montségur. Dans ce drame de la montagne, un élément troublant est un appel téléphonique de la victime, reçu par l’un de ses amis, le 13 septembre, grâce à un relais de téléphonie mobile andorran.