Langue
La Clau
Discorde entre Barcelone et le Val d’Aran sur l’ours des Pyrénées
Langue

La polémique sur la réintroduction de l’ours dans les Pyrénées a été relancée en Catalogne Sud suite à l’attaque subie par un chasseur dans la région de Lleida, le 23 octobre, qui a conduit le Conseil Général de la Vall d’Aran à réclamer le retrait immédiat de tous les plantigrades de la vallée. Pour sa part, le ministre-conseiller à l’environnement du gouvernement catalan Francesc Baltasar a qualifié le fait « d’isolé » et a appellé à poursuivre les campagnes de réintroduction de l’animal sauvage. Mais la cacophonie a atteint le gouvernement catalan : hier, jeudi 30 octobre, le ministre-conseiller à l’Agriculture et à l’action rurale, ancien maire du village aranais d’Alt Àneu, Joaquim Llena, a rétorqué vivement en s’interrogeant sur le type de réaction « si des ours se promenaient dans la montagne de Collserola à Barcelone », rappellant avec force que ce genre d’actions ne peuvent être mises en oeuvre contre l’avis des institutions et populations locales, d’autant que toutes les municipalités du territoire concerné y sont opposées. 12 ans après la réintroduction d’ours dans les Pyrénées du Sud, 170 attaques ont été relevées sur des troupeaux de mouton, tuant ou faisant disparaître environ 1700 bêtes, pour une seule attaque envers un humain.

Partager

Icona de pantalla completa