Langue

Deux policiers du commissariat des Mossos d’Esquadra de Figueres viennent d’être suspendus sans solde suite à leur implication supposée dans un tabassage qui s’est déroulé le 12 mars dernier. Le service des affaires internes des Mossos d’Esquadra et le parquet mènent l’enquête sur cette affaire rocambolesque dans laquelle sont impliqués deux chefs d’entreprise de la ville. Selon les premiers éléments livrés ce mercredi par l’Agence Catalane d’Information, la victime, de nationalité rwandaise, impliquée dans des escroqueries à la fausse monnaie, aurait payé en faux billets un camion à deux frères, patrons de l’entreprise Grues Font, ce qui aurait provoqué la colère des deux hommes. Lors d’une rencontre avec l’escroc, les deux frères auraient appelé à la rescousse les deux policiers, de leurs amis. Les quatre hommes auraient alors attaché et conduit la victime jusqu’à un terrain vague, avant de la tabasser sévèrement puis de l’abandonner sur un boulevard de Figueres. Les deux policiers, seulement soucieux d’identifier l’escroc, nient ce scénario. L’implication des deux policiers est à déterminer, alors que les deux entrepreneurs ont été mis en examen pour coups et blessures et séquestration.

Partager