Langue

« A ce stade de l’enquête rien ne permet d’expliquer pourquoi l’avion est (…) sorti de sa trajectoire et s’est écrasé en mer », a indiqué ce matin le Bureau Enquêtes Analyses mobilisé sur la recherche d’indices, près d’une semaine après le drame survenu en mer, jeudi 27 novembre au large de Canet. A vrai dire, l’enquête technique ne débouche sur aucun résultat palpable et un mince espoir semble persister chez les techniciens en charge de tirer des indices des deux boîtes noires, très fortement endommagées dans la catastrophe. Le Bureau a ainsi sobrement signalé, ce matin également, que des « travaux complémentaires sont nécessaires » sur les deux boîtes, insinuant à demi-mots que l’enquête piétine tout en précisant que les cartes mémoires, d’apparence intacte, restent techniquement muettes. L’inconnue persiste ainsi quant aux circonstances de l’accident, qui a coûté la vie à 7 hommes, dont les familles, présentes depuis dimanche en Pays Catalan, étaient reçues cet après-midi à 15h30 à Perpignan par le préfet des Pyrénées-Orientales Hugues Bousiges, après lui en avoir elles-mêmes formulé la demande.

Partager