Langue

La région de l’Alt Empordà, voisine du Roussillon, attend la création de cinq parcs éoliens, dont une importante réalisation le long de l’autoroute AP7, mais rien ne bouge, faute de ligne électrique pour acheminer l’énergie de La Jonquera à Figueres. Cette semaine, l’influente association EolicCat, basée à Barcelone, a dénoncé cette situation, qui freine l’avènement d’un véritable territoire éolien, pour un volume global de 100 mégawatts. Mais les maires de la région, réticents, sont également désignées par l’association, scandalisée de l’immobilisme public manifesté face aux cinq réalisations, incluses dans le « parc eòlic » de l’Alt Empordà suggéré il y a quelques semaines par le Gouvernement catalan. EolicCat pointe en particulier les villes côtières de Portbou et Colera, victimes de le « manque de volonté » et de l’« hypocrisie des politiques municipaux », alors que deux parcs y sont attendus, pour une production cumulée de 47,25 MW. En termes généraux, la Catalogne du sud comprend 17 parcs éoliens, installés dans les régions de Barcelone, Lleida et Tarragona, et 52 parcs en attente. Le territoire occupe la 9ème place d’Espagne dans ce domaine, mais l’Espagne elle-même est le troisième pays du monde en matière de puissance éolienne, après les USA et la Chine.