Langue
La Clau
Cadavres du Riberal: l’éxécution a eu lieu entre le 15 et le 22 novembre
Langue

L’enquête sur l’affaire du double homicide révélée ce jeudi matin en Roussillon a livré plusieurs nouveaux éléments ce vendredi. A l’origine, deux corps d’hommes ont été retrouvé dans deux champs séparés de 3 kilomètres, sur les territoires communaux de Millas et Corneilla-la-rivière. Ce vendredi après-midi, les premières constatations issues des analyses de la police scientifique permettaient d’affirmer que les victimes, qui ont partagé le même repas avant de mourir brutalement, sont décédées entre le 15 et le 22 novembre. Les dépouilles, aux visages tuméfiés, portaient des vêtements de sport, sans chaussures. La première, appartenant à un homme de 30 à 45 ans, localisée à Millas, comporte une trace de balle derrière l’oreille, mais la seconde, retrouvée à Corneilla-la-rivière, a une balle dans la joue droite, et une autre en plein crâne. Selon une information fournie par le parquet de Perpignan, le double assassinat a été perpétré avec une arme à feu de type 7,65 mm, en surplomb des victimes, elles-mêmes peut-être à genoux, dans un scénario parfaitement préméditée. Ce vendredi soir, le procureur de la République à Perpignan, Jean-Pierre Dréno, précisait « si ce n’est pas une exécution, cela y ressemble fortement ». L’identification des corps, qui doit contribuer à l’élucidation des circonstances du drame et de l’identité des auteurs, se poursuit ce week-end. En parallèle, une recherche a été lancée au sein de l’ensemble des services de police et de gendarmerie français en vue d’explorer les fichiers de personnes disparues. Ce vendredi, la mobilisation d’un hélicoptère de la gendarmerie, dans l’éventualité de la présence d’un troisième cadavre sur le secteur exploré, dans la région du Riberal, n’a donné aucun résultat.

Partager

Icona de pantalla completa