Langue
La Clau
Barcelone est capitale de l’Union pour la Méditerranée, avec le soutien de N. Sarkozy
Langue

Les ministres des affaires étrangères des 43 pays réunis à Marseille se sont prononcés la nuit dernière pour l’installation de la structure institutionnelle de l’Union pour la Méditerranée (UPM) à Barcelone. La capitale catalane hébergera ainsi le secrétariat de ce nouvel organisme lancé par Nicolas Sarkozy, selon le «processus de Barcelone», entamé en 1995 dans le but de fédérer les politiques de développement du Sud européen avec le Maghreb. Cette victoire catalane, dans une désignation qui a reçu le soutien direct de M. Sarkozy, élimine Marseille, également candidate, à la suite d’éliminatoires auxquelles le Maroc, la Tunisie et Malte ont participé depuis le mois de juillet. L’UPM, outil géopolitique qui disposera d’un siège au Palau de Pedralbes, en amont de la Place de la Catalogne de Barcelone, octroie à la ville un papier de choix en tant que centre de confluences internationales et d’interface entre la Méditerranée du Nord et celle du Sud tout comme entre les continents européen et africain. Cependant, un flou subsiste quant au degré de décision barcelonais dans cet organisme, ,imaginé par Nicolas Sarkozy,lui-même guidé par le spectre colonial français sur le continent africain.

Partager