Langue

La police catalane, les Mossos d’Esuadra, a procédé ce vendredi matin à l’arrestation d’un homme, présumé auteur de la mort de son épouse, à Bescanó, dans l’agglomération de Girona. Il s’agit de Juan T. T., âgé de 76 ans et de nationalité espagnole, selon les informations délivrées par le corps de police. Vers 8h30, les agents ont reçu l’alerte de voisins, qui ont trouvé le corps de la victime, une femme de 65 ans, à son domicile. Vers 10h, les agents ont localisé l’homme dans la commune d’Anglès, et l’ont arrêté. Selon les premiers éléments de l’enquête, le mari aurait utilisé une arme de poing pour tirer sur sa femme, qui souhaitait leur séparation conjugal. La Zone Territoriale de la Région Policière de Girona a lancé une enquête afin de déterminer les circonstances des faits. Selon toute vraisemblance, l’assassin présumé ne vivait pas sous le même toit que sa victime, et s’est rendu à son domicile afin d’y commettre l’agression, suite à laquelle il s’est enfui en courant. La police a pu l’intercepter avant d’entamer un interrogatoire. Cette affaire constitue un nouvelle exemple de violence masculine, après deux incidents dramatiques survenus depuis le début de l’année en Catalogne du Sud. Les deux agressions mortelles précédentes se sont produites dans le quartier de Gràcia de Barcelone, le 11 février, puis dans la ville de Reus, le 23 février. En Espagne, le nombre de victimes de violence machiste atteint désormais le nombre de 20, légèrement inférieurs aux données relevées l’année dernière à pareille époque, lorsque 22 femmes étaient mortes, asassinées par leur compagnon ou mari.

Partager