Langue

La SNCF a annoncé ce jeudi une mise à l’arrêt imprévue du Train Jaune de Conflent et Cerdagne, en vertu d’une usure trop importante repérée des essieux de deux motrices. Ce dysfonctionnement, apparu ce mercredi lors d’un banal contrôle, impose par prudence l’inactivité de l’ensemble des trains, qui représente 15 motrices, quatre remorques, cinq remorques découvertes et cinq autres dotées d’une passerelle ouverte. L’usure accélérée des essieux a été observée étrangement sur deux automotrices datant de 2005, les plus récentes de parc, ce qui occasionnera une contrôle accru dans les prochains jours. Le Train Jaune, lancé en 1910 et emprunté annuellement par 400.000 voyageurs, doit faire l’objet d’un remodelage, à une échéance inconnue. Sa modernisation, annoncée en septembre 2009 par la Région Languedoc-Roussillon, doit bénéficier d’un plan qui court jusqu’en 2013. Celui-ci comprend un passage en revue des 62 km de ligne, entre Villefranche-de-Conflent et Latour de Carol, la création de nouveaux arrêts et un passage de 16 rotations actuellement, à 24 rotations. Il y a plus d’un an, avant les élections régionales, l’institution concernée s’est fixé pour objectif la création d’un « Train des neiges », permettant aux skieurs du Roussillon de coupler l’usage du rail à l’esprit du développement durable.

Partager