Langue

Après plusieurs jours de forts soupçons au sujet d’une responsabilité islamiste radicale, l’organisation terroriste « Al Qaeda du Magreb Islamique » (AQMI) a revendiqué ce mardi matin l’enlèvement et la séquestration de trois cooperants catalans, le 29 novembre en Mauritanie, à travers un communiqué diffusé par la chaîne de télévision Al Jazeera. Dans un enregistrement, le groupe terroriste affirme aussi maintenir prisonnier un coopérant français, sequestré au Mali le 25 novembre, tandis qu’un commentaire de la chaîne assure que l’organisation islamiste s’apprête à informer par courrier les gouvernements espagnol et français au sujet des conditions exigées pour la libération des militants humanitaires concernés. Les trois Catalans, Albert Vilalta, Roque Pascual et Alícia Gámez, ont été interceptés et séquestrés à 150 km de la capitale mauritanienne, Nuakchont, alors qu’ils accompagnaient une caravane de l’ONG Barcelona-Acció Solidària, qui transportait du matériel vers plusieurs pays africains. Le communiqué d’AQMI stipule exactement que «Deux unités de valeureux mujaidins ont séquestré quatre Européens lors de deux opérations différentes».

Partager