Langue

Les températures notoirement excessives, perçues par tous en Pays Catalan, créent toutes les conditions d’une canicule, sans traduction administrative de la part du Ministère de la Santé. Après des valeurs maximales de 35°, enregistrées depuis la semaine dernière dans les régions du Vallespir, du Fenouillèdes, et dans le secteur de l’Aspre, Météo France a relevé 36,5°, ce mardi à Saint-Paul de Fenouillet, et 34,8° à l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes, après une température nocturne minimale de 25,4%. En dépit de cette canicule réelle, le Pays Catalan ne figure pas parmi les sept départements français placés en alerte orange ni dans la liste de la vingtaine de départements sous alerte jaune, pour un épisode de chaleur prévu jusqu’à ce jeudi. En Catalogne du Sud, le record territorial de ce mardi, 39,6° dans la localité de Tornabous, dans la région de Lleida, confirme la vague de chaleur consignée par le département de la Santé du gouvernement de la Generalitat de Catalunya, qui impose une alerte maximale, dite de « niveau 2 », en matière de prévention, manifestée par le renforcement des effectifs dans les centres médicaux et de l’attention portée aux personnes âgées en handicapées.

Partager