Langue
La Clau
A Girona, un grand-père de 72 ans jugé pour le viol de sa petite fille
Langue

Hier mardi, le procès pour viol d’un grand-père de 72 ans s’est déroulé à Girona et a été mis en délibéré, l’accusé risquant 18 ans de prison. Les faits reprochés remontent à 2004 lorsque sa petite fille, alors âgée de 16 ans et vivant sous le toit de ses grands-parents dans le quartier du Pont Major de Girona aurait été abusée. Version contre version, le grand-père a avoué seulement s’être masturbé devant la petite, qui l’aurait intentionnellement excité, l’homme s’avouant très honteux de la situation, alors que cette dernière accuse le vieil homme de lui avoir administré de nombreux attouchements pendant plusieurs mois, avant de le retrouver sur elle, une nuit vers 2h, alors qu’elle dormait après avoir été violée. Après l’agression, l’adolescente aurait sollicité l’aide de plusieurs de ses proches puis avait demandé une protection policière en argumentant nourrir une crainte à l’égard de son grand-père, avant de bénéficier d’un soutien psychologique. Le procureur a requis une peine d’emprisonnement de 18 ans contre le vieil homme ainsi qu’une interdiction d’approcher sa petite fille à moins de 500m pendant 15 ans. Pour sa part, la défense a demandé que ne soit reconnu que le délit d’exhibitionnisme et une amende de 1080 € pour ce fait. La décision a été mise en délibéré.

Partager