Langue

Sous l’effet de masses d’air en provenance du Maghreb, ce vendredi 7 avril 2011 a été celui d’un record absolu de chaleur enregistré en Pays Catalan, par les services de Météo France. En milieu de journée, le centre météorologique installée sur l’espace aéroportuaire de Perpignan a relevé une température de 32,3°, bien davantage propre à un mois de juillet habituel qu’à un début de printemps. Le précédent record, enregistré en avril 1999, avait comporté une valeur de 28,5°. Si les cafetiers et restaurateurs de Perpignan, Collioure et Canet, ont pu rentabiliser leurs terrasses depuis le début de la semaine, cette montée de températures, par sa durée, pourrait bouleverser certains cycles naturels, dont ceux des arbres fruitiers, voire de la vigne. Cependant, la température maximale pourrait chuter de 10° ce dimanche, et rejoindre des valeurs de l’ordre de 22°, encore élevées, mais plus ordinaires dans les Pyrénées-Orientales.

En 2010, la saison printanière s’était manifestée sous forme de yo-yo thermique, avec 25° autour du 30 avril, puis une température maximale d’à peine 6,9°, le 4 mai, selon les observations de Météo France, à Perpignan. En 2009, la température caniculaire de 35,1°, qui a constitué aussi un record, a été enregistrée le 29 juin à Perpignan, puis la température nocturne du 25 octobre n’est pas descendue en dessous de 19,7°, pour un autre record absolu.