Langue

Une impressionnante quantité de 172 kilos de cocaïne a été saisie ces derniers jours dans la commune de Claira, située dans le secteur de la Salanque, au Nord du Roussillon. Les services des douanes des Pyrénées-Orientales ont débusqué cette importante quantité dans une villa, utilisée comme entrepôt. Cette découverte a été rendue possible suite à la filature, jeudi dernier, d’un homme en possession de quelque 20 kilos de cocaïne, qui se rendait dans la demeure du recel. Selon une source judiciaire, qui s’est exprimée ce lundi à Perpignan, il s’agit d’un trafiquant âgé de 45 ans, déjà connu par les autorités douanières et policières en raisons de ses activités liées au trafic de stupéfiants. Plusieurs fois condamné plusieurs fois pour trafic de stupéfiants, il était sorti de prison en début d’année.

La perquisition du domicile a permis d’y découvrir 150 kilos de cocaïne supplémentaires. Cette saisie, la deuxième plus importante réalisée depuis le début de l’année en territoire français, semble être le résultat d’un trafic comportant un abus de confiance. En effet, la propriétaire de la villa, âgée d’une soixantaine d’années, nie avoir été informée de l’usage fait de sa maison, de la part de l’individu interpellé, domicilié à Sainte-Marie-de-la-mer. Celui-ci a été livré à la juridiction inter-régionale spécialisée de Marseille, avant de comparaître au parquet de cette même ville, ce lundi matin, et d’y recevoir une mise en examen pour « importation et détention de stupéfiants en bande organisée ». Son épouse, également interpellée, a recouvré la liberté, tandis que les autorités établissaient à 6,8 millions d’euros la valeur marchande de la drogue saisie, à la revente. Précédemment, en Pays Catalan, un chargement de 75 kilos de cocaïne avait été localisé sur l’autoroute A9 en provenance du territoire espagnol. Par ailleurs, en juin dernier, un dealer de nationalité albanaise a été contraint d’abandonner une quantité de 7 kilos de cocaïne, dans la commune de Banyuls, après avoir été pris en chasse par les forces de police.

Partager

Icona de pantalla completa