Langue

A l’identique d’un évènement survenu en 2009, le secteur du Cap de Creus confirme sa situation privilégiée en matière de présence de baleines. Le 22 septembre 2012, trois spécimens ont été aperçus à 500 mètres depuis cette zone côtière située sur le territoire municipal de Cadaqués, dans la région de l’Alt Empordà. Selon une équipe d’experts rattachée au groupe d’études Projet NINAM, basé dans la commune voisine de Roses, il s’agit d’un fait remarquable au plan géographique et saisonnier. En effet, l’observatrice scientifique Gemma Gonzàlez, entraîneuse de mammifères du zoo de Barcelone et du Parc d’Oltremare, en Italie, estime qu’il s’agit d’une observation « exceptionnelle », car « jamais auparavant on n’avait pu voir trois spécimens aussi près de la côte et en automne ». Les spécialistes ont pu observer trois rorquals communs, une espèce de baleine, qui s’alimentait dans ce secteur.

Le périple annuel des rorquals reste un mystère

Ces cétacés, qui représentent le deuxième animal le plus grand du monde, sont au nombre de 2000 exemplaires dans l’ensemble de la Méditerranée. Le rorqual commun mesure entre 22 et 25 mètres et fait partie des espèces à protéger, selon les critères établis par l’Union européenne. Le groupe NINAM constate que cet animal a déjà été identifié en train de s’alimenter sur la Costa Brava, au printemps, mais jamais en groupe, en automne et si près de la côte. Ces trois caractéristiques réunies permettent de déduire une évolution positive, bien que la méconnaissance du cycle biologique et des mouvements propres à cette espèce restent méconnus de la communauté scientifique internationale. Le périple annuel des rorquals reste un mystère, tandis que la seule certitude est leur séjour alimentaire en mer de l’Italie, au printemps. Dans la mesure où ces baleines ne se nourrissent que plancton et de petits poissons, leur retour sur la côte nord-catalane indique le bon état de santé de la mer.

Partager