Langue

Un épisode de vent signalé samedi 27 et dimanche 28 octobre en Méditerranée, particulièrement dans les zones situées sous l’influence du golfe de Gênes, produit de violentes rafales de vent en Roussillon et en Empordà. La force de ce phénomène réside dans la présence d’air très froid, en provenance de Scandinavie, associée à une eau de mer comportant une température anormalement élevée pour la saison. Au Cap Béar, situé dans la commune de Port-Vendres, les rafales de tramontane ont ainsi atteint 140 km/h, tout en affichant jusqu’à 160 km/h à quelques kilomètres au Sud, dans la commune de Portbou. Le Cap de Creus, et, en moindre mesure le cap Leucate, sont également concernés par le vent, capable d’endommager toitures et cheminées tout en brisant des branches d’arbres, selon un communiqué de la préfecture des Pyrénées-Orientales, à Perpignan.

Parallèlement, la mer reste agitée à forte, voire très forte au large de la Côte Vermeille et du Nord de la Costa Brava, où elle a produit des vagues deux fois supérieures aux hauteurs habituelles pour une fin octobre. Dans l’Alt Empordà, celles-ci ont atteint 5 mètres de hauteur, tandis qu’une houle de fond est attendue sur l’ensemble de la zone, d’après Méteo France et le Service Météorologique de Catalogne, jusqu’au lundi 30 octobre en milieu de journée.

Partager

Icona de pantalla completa