Langue

La société espagnole Apricorn Spain Limited S.L., filiale de la multinationale Cairn Energy, basée en Ecosse, a déposé, auprès du ministère espagnol de l’Industrie, une demande d’autorisation de prospection de petrole et de gaz sur la Costa Brava. Selon l’Agence Catalane d’Informations, la stratégie globale de cette entreprise qui prévoit d’étudier 1,15 million d’hectares au large des côtes méditerranéennes concerne également le golfe du Lion, « au large de Perpignan », et la côte du Maresme, dans la province de Barcelone, au Sud de la Costa Brava. La sollicitation formelle pour les secteurs sous administration espagnole a été reçue à Madrid fin 2011, mais la traduction administrative n’est apparue que le 18 janvier 2013, par une publication au Journal Officiel espagnol. Au Sud, la zone à prospecter est située au large de la Costa Brava et du Maresme, mais, en parallèlement, Apricorn a déjà reçu l’agrément officiel espagnol pour travailler au large de la côté valencienne.

Prospection par analyses sismiques

En revanche, les intentions visant d’éventuels gisements au large ds Pyrénées-Orientals ne font encore l’objet d’aucune information officielle en France. Côté espagnol, un délai de deux mois est désormais entamé, afin de recevoir d’éventuelles offres concurrentielles ou commentaires, notamment à caractère environnemental. L’opérateur écossais envisage sa recherche d’hydrocarbures dans les fonds marins au travers d’analyses sismiques, depuis un navire spécialisé. Cette technique doit permettre d’identifier la présence de formations rocheuses contenant potentiellement des poches de gaz et de pétrole.