Langue
La Clau
Perpignan : la société Tecsol invente la télésurveillance photovoltaïque
Langue

L’entreprise perpignanaise Tecsol, parmi les pionnières en France et en Europe dans le domaine des énergies renouvelables, a présenté le 19 février le « Tecsol One« . Développé par cette société fondée en 1982, ce système de télésurveillance des installations photovoltaïques, sous brevet européen, révolutionne les dispositifs existants car il sollicite un nouveau réseau de transmission de données par radio. Ce télécontrôleur, qui réunit les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et les énergies renouvelables, constitue une avancée décisive pour l’entreprise d’André Joffre, également président du pôle de compétitivité Derbi de Perpignan et du groupement de 50 entreprises du secteur des énergies renouvelables ENR66.

Maîtriser le volume de production photovoltaïque

Commercialisé à partir de septembre 2013, le Tecsol One permet aux utilisateurs de suivre leur installation au quotidien, au travers d’un site Internet classique ou d’applications pour smartphones. Les usagers consultent des données météorologiques par satellite et disposent d’un rapport mensuel et annuel sur la rentabilité de leur installation, pour une gestion intelligente. Ces innovations doivent permettre à Tecsol de pénétrer le vaste marché des petites installations de production photovoltaïques, d’une puissance inférieure à 36 « kilowatts crête » (kWc). Dans un marché dernièrement fragilisé, André Joffre défend depuis 2012, notamment sur les toitures du Marché Saint-Charles de Perpignan, une nouvelle zone de production photovoltaïque fondée sur de petites unités. Dans la perspective d’une augmentation de 50 % du prix de rachat de cette énergie douce en 2020, le segment économique du solaire individuel est en effet promis à l’expansion.

Partager