Langue

Le service départemental de l’Office français de la biodiversité (OFB) des Pyrénées-Orientales a interpellé cinq conducteurs de motos tout-terrain en infraction sur les bords du Tech, entre Brouilla et Villelongue dels Monts, le 20 février. Face à une augmentation de ce type de véhicules dans les espaces naturels du Pays Catalan, l’OFB rappelle que cette pratique influe sur les milieux naturels et la faune sauvage. Sur la rive droite du Tech entre Brouilla (el Salitar) et Villelongue dels Monts (els Baixos), classée Natura 2000, nichent plusieurs dizaines d’espèces d’oiseaux, sensibles au dérangement. Certaines de ces espèces sont en déclin, comme par exemple la Pie-grièche à tête rousse.

Les passages répétés des 4×4 et motos dégradent les habitats et accentuent l’érosion des sols. L’Émyde lépreuse, une espèce de tortue protégée qui sort de l’eau pour pondre à terre, est également dérangée. La préfecture des Pyrénées-Orientales, à Perpignan, met en garde les utilisateurs des véhicules cités et leur rappelle qu’ils encourent des contraventions de 1500 euros maximum s’ils sont surpris dans les espaces naturels. Six mois d’immobilisation du véhicule et une suspension du permis de conduire, pour un an ou plus, sont possibles.

Partager