Langue

Le vent du Sud qui souffle actuellement sur la péninsule ibérique est apte à accompagner vers le Nord le nuage de souffre sorti du volcan de l’île de la Palma, en territoire espagnol. Suite à l‘éruption historique, en cours depuis ce lundi 20 septembre, ces particules sont attendues à partir de ce jeudi dans les provinces de Barcelone et de Girona, en préalable à leur prévisible passage sur les secteurs du Roussillon, du Vallespir, du Conflent et de la Cerdagne. Leur présence devrait être remarquée jusqu’à ce dimanche 26 septembre.

10 000 tonnes de particules expulsées chaque jour

Selon le système de satellites européens Copernicus, ce vendredi 24 janvier, cet impressionnant nuage aura recouvert une large partie de la péninsule ibérique, presque tout le Maroc , la Tunisie et les côtes méditerranéennes de France, Italie, Algérie et Lybie. Ce mélange de dioxyde de souffre et de cendre est expulsé à hauteur de 10 665 tonnes quotidiennes, par neuf bouches naturelles appartenant au volcan de l’île ce La Palma, dans l’archipel de Canaries, selon les informations de l’Institut Volcanologique territorial. Ces matériaux, en suspension dans les couches intermédiaires de l’atmosphère, sont à la merci des vents.

Lire aussi :
Le nuage volcanique de l’Eyjafjöll revient sur le Pays Catalan

Partager