Langue

La région de l’Empordà, éprouvée en juillet 2013 par un incendie gigantesque dans sa partie Nord, voisine du Roussillon, fait front à un nouveau sinistre, favorisé par une période de climat sec et une tramontane soufflant à 60 km/h. Ce lundi 11 novembre à 18h00, un nouvel épisode dramatique s’est déclaré à proximité des communes de Vilopriu et Camallera, 20 km du Sud de Figueres. Sous l’effet d’une forte tramontane, le feu a traversé le fleuve Ter, causé des dommages sur la salle des fêtes de Sant Antoni de Calonge, contraint à l’évacuation d’une douzaine de mas et à la fermeture de trois axes routiers de ce secteur situé à la hauteur de la ville côtière de l’Escala et à une quinzaine de kilomètres de Girona, à vol d’oiseau.

20 km parcourus par les flammes

Le 12 novembre à 11h15, cet incendie qui avait parcouru une distance impressionnante de 20 km et détruit 400 hectares de forêts et de broussailles, tout en décrivant un périmètre de 1000 hectares, était encore relativement incontrôlé, malgré la présence au sol de 66 équipes de pompiers et de moyens aériens, déployés par les autorités gouvernementales catalanes et le ministère espagnol de l’Intérieur. Le secteur compris entre les communes de Vilopriu, Colomers, Jafre, Sant Llorenç de les Arenes et Camallera assistait encore à une évolution négative. En août dernier, un incendie a détruit 14 hectares dans le secteur proche de Valldavià, hameau de la commune de Vilopriu.

Partager