Langue

La nouvelle génération de bateaux de croisière propres que les autres s’installe sur le Moll Adossat, parmi les quais réservés aux voyageurs, sur le port de Barcelone. Le premier de ces navires est le « Aida Nova », livré par la société américaine Carnival Corporation en décembre 2018. Ce bateau transportant 5200 passagers opérant depuis le 24 avril dans la capitale catalane fonctionne au gaz naturel liquéfié (GNL) et produit 80% de gaz carbonique de moins que les autres. Il est identique, mais ses cheminées ne dégagent aucune fumée noire. Ce bateau étant doté de réservoirs spécifiques, le port de Barcelone a adapté son site de stockage généré par le distributeur Enagas. Le « Aida Nova », entièrement équipé d’éclairages LED et de système d’économie en eau, se veut énergétiquement efficace.

20 bateaux de croisière propres dans le monde en 2026

Le port de Barcelone, numéro 2 européen en matière de croisières, espère conquérir la première position dans le domaine du développement durable appliqué aux croisières. Selon sa présidente, Mercè Conesa, 58% des bateaux qui y accostent ont moins de 10 ans et sont donc munis de filtres antipollution. Certains sont hybrides, gasoil-GNL, comme le « Abel Matutes », affrété par la compagnie Baleària. En octobre est prévue l’arrivée d’un deuxième navire 100% propre, le « Costa Smeralda », puis un troisième en 2021. En 2026, le monde comptera une vingtaine de bateaux de croisière garantissant des traversées propres.

Partager