Langue

L’aménagement de la Route Nationale 116, qui relie la plaine du Roussillon au plateau de Cerdagne, comporte depuis le 10 décembre une petite avancée dans la région du Conflent. Dans la commune de Joncet, dont la déviation a été déclarée d’utilité publique en septembre 2011 par la préfecture des Pyrénées-Orientales, des diagnostics archéologiques sont en cours. La Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement Languedoc-Roussillon, maître d’ouvrage du projet de déviation, a communiqué le 7 décembre de démarrage de cette opération préalable au lancement des travaux de la future déviation du hameau de Joncet. Concrètement, l’entreprise Cassu assure depuis lundi 10 décembre un débroussaillage de différents secteurs situés sur les territoires communaux de Serdinya et Jujols. Cette étape doit préparer une intervention confortable de l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP). Les diagnostics prévus, réglementaires, doivent permettre de repérer d’éventuels vestiges archéologiques dans les zones prochainement concernées par les travaux de la déviation.

Le budget global de ce chantier atteint 20 millions d’euros, inscrits au Programme de modernisation des itinéraires routiers, qui relève de l’Etat. La déviation de Joncet, dont la nécessité criante est renforcée tous les hivers en raison de grands flux de skieurs traversant le hameau du même nom, fait l’objet de multiples réclamations populaires depuis la dernière décennie. Les premiers coups de pioche sont prévus courant 2013, pour une livraison prévisible en 2015.

Partager

Icona de pantalla completa