Langue

Le coup d’Est des 5 et mars sur la côte catalane et languedocienne a provoqué l’échouage de nombreux mollusques et poissons, selon plusieurs relevés à Saint-Cyprien et Portbou, mais le principal signe des dégâts occasionnés sur le milieu marin par cette llevantada est révélé plus au Sud. Les Agents ruraux du gouvernement catalan ont en effet identifié le 8 mars le corps d’un dauphin rendu par la mer à l’Estartit. Ce cétacé a été localisé sur la plage principale de cette localité rattachée à la commune de Torroella de Montgrí, tandis qu’un autre a été retrouvé échoué à l’Escala, fin février. Sans lien avec l’épisode météorologique récent, ce premier dauphin gisait sur l’île Mateua, très proche de la terre ferme.

50 cétacés retrouvés morts en 2012 sur les côtes sud-catalanes

Les causes de la mort des deux mammifères restent inconnues, mais ces phénomènes ne sont pas isolés, car, en 2012, le Réseau d’assistance de la faune marine gouvernemental a effectué un relevé de 50 cétacés morts, parmi lesquels figuraient 8 grands dauphins, les moins farouches à la présenc humaine, ainsi que 28 dauphins bleus, 3 dauphins de Risso et un rorqual commun. Ce réseau, chargé de déterminer les causes de mortalité des habitants marins, alimente une base de données destinée à maîtriser les évolutions de la biodiversité marine en Catalogne.

Partager