Langue

Le groupe industriel italien Florian ambitionne de construire une scierie industrielle dans la commune de Lannemezan, dans les Hautes-Pyrénées, alimentée du bois de hêtres coupés dans les forêts de toute la chaîne des Pyrénées, du Pays Catalan au Pays Basque, de Collioure à Hendaye. Ce projet à enclencher dès la fin de cette année questionne l’avenir des hêtraies, présentes entre 500 et 1500 mètres, visées par cette entreprise. 250 000 mètres cubes de bois par an, soit deux fois et demie le volume prélevé actuellement, seraient extraits par Florian, qui priverait de matière les scieurs déjà installés. Des forêts actuellement non exploitées sont dans le viseur de l’industriel, qui prévoit un investissement de 11 millions d’euros.

Marche de protestation les 10 et 11 octobre

De fortes craintes de déforestation sont exprimées par « Touche pas à ma forêt 66 », collectif Pyrénées-Orientales (JC 66), soutenu par des écologistes indépendants. Contre ce “projet pharaonique” d’une durée minimale de dix ans, les JC 66 dénoncent un “impact négatif sur la qualité écologique des forêts” et redoutent que l’abattage “démesuré” n’aggrave le bilan carbone et ne favorise le réchauffement climatique. Contre ce projet, des points de rencontre et une marche sont prévus les 10 et 11 octobre.

Partager