Langue
La Clau
Amélie-les-bains devient “Station Verte”, pour un tourisme naturel et authentique
Langue

A l’identique des communes d’Allevard (Isère), Arradon (Morbihan), Saâles (Alsace) et Alet-les-bains (Aude), Amélie-les-bains-Palalda a obtenu le label “Station Verte”, fin décembre. Cette distinction garantit aux touristes des séjours proches de la nature, authentiques, humains et respectueux de l’environnement. “Station Verte”, premier label d’écotourisme de France, a promu 19 nouvelles destinations, ce qui porte l’ensemble des communes concernées à près de 500. la ville dirigée par Marie Costa depuis 2020 s’engage pour un modèle touristique vertueux, en accord avec les modes de vie et le patrimoine.

Pour une offre touristique raisonnée

Le label “Station Verte”, créé en 1964 par la Fédération Française des Stations Vertes, permet de développer le tourisme rural tout en participant à la préservation des terroirs et à leur dynamisme économique. Les normes écologiques et éco-responsables sont particulièrement surveillées dans le cadre de l’obtention de ce sésame. Amélie pourra ainsi mieux structurer son offre touristique, au travers d’un ciblage de publics complémentaire de ses prestations thermales. L’enjeu est aussi de modifier l’image de la ville du Vallespir, dont la proportion de personnes âgées dépasse celle d’une station comme Vichy.

Partager

Icona de pantalla completa