Langue

Dans un cycle infernal accéléré depuis 2010, la dernière hausse officielle du chômage dans les Pyrénées-Orientales, de 3,7 % pour le seul mois d’avril 2013, permet de pulvériser le record historique de 1998 sur le territoire. Pas moins de 1132 personnes supplémentaires ont été admises sur les fichiers de Pôle emploi, qui répertoriaient fin avril, en Pays Catalan, un total de 31.173 chômeurs absolus, rattachés à la Catégorie A, caractérisée par les individus effectuant des « actes positifs de recherche d’emploi ». Les 3,7 % signalés concernent ce groupe, tandis qu’en parallèle, un volume de 42.467 demandeurs d’emploi est obtenu par ajout des catégories B et C, ayant exercé récemment une activité réduite, soit une progression de 2,7 %. Avec un mois de retard dans la communication des données, le taux atteignaient ainsi 18 % il y a 30 jours, c’est-à-dire une proportion absolument historique depuis la mise en place d’un système statistique relatif au marché du travail.

Hausse de 6,1 % chez les jeunes femmes de moins de 25 ans

Cette augmentation générale, qui dépasse largement les statistiques nationales, de 1,2 %, est particulièrement imputable aux moins de 25 ans, ralliant les listes du chômage à hauteur de 5,4 % en un mois. Par ceux-ci, les jeunes femmes sont encore davantage concernées, à hauteur de 6,1 %, pour une hausse générale de 15,8 % en un an visant cette catégorie, tous sexes confondus. En revanche, dans ce contexte en fort contraste avec le reste du territoire français, la hausse de l’inactivité professionnelle chez les individus de plus de 50 ans, malgré son importance, s’est limitée à 2,7 % en avril.