Langue
La Clau
Vers un forfait ski européen pour le Capcir et l’ensemble de la Cerdagne
Langue

Créé à la suite de plusieurs saisons économiquement difficiles et sous l’impulsion préfectorale, le label « Neiges Catalanes » pourrait bien s’étendre à la Catalogne du Sud. Le forfait donnant déjà accès à l’espace nordique capcinois et à quelque 229 pistes ne laisse pas indifférent Xavier Nolla, directeur de la station de ski de Masella et président de l’Association Catalane du Sud des stations de ski. Ce dernier vise la création d’un nouveau forfait utilisable dans les prestigieuses stations sud-catalanes de La Molina et Masella, dotées respectivement de 53 et 62 pistes, mais aussi dans l’intégralité des stations des Neiges Catalanes, présentes en Cerdagne sous administration française et dans la petite région du Capcir. Ce sésame rendrait possible la glisse en Capcir et sur plus de 340 pistes du plateau cerdan, en territoire français et espagnol. Cette tendance aux rapprochements semble d’ailleurs s’accélérer pour les stations de ski de l’Ouest des Pyrénées. Le domaine skiable andorran est déjà organisé autour de deux pôles, Grandvalira, avec 110 pistes, et Vallnord, qui jouit de 73 pistes, alors qu’un peu plus à l’Est les stations de Port Ainé, Espot Esquí et Tavascan forment un ensemble de 51 pistes baptisé « Gran Pallars ». Outre la mutualisation de certaines dépenses, l’un des principaux objectifs est de maintenir le skieur plusieurs jours sur un territoire élargi, où les possibilités de ski et d’ «après-ski » seraient démultipliées. Cette évolution constituerait un véritable défi pour une station esseulée comme Masella, où la moitié de la clientèle ne reste qu’une seule journée. Fortes d’une offre commerciale plus lisible et dotées d’infrastructures plus attractives, les Pyrénées catalanes parviendront-elles à renforcer et pérenniser un secteur économique devenu crucial, mais toujours fragile, et pourquoi pas accueillir les Jeux Olympiques d’hiver dans un avenir proche ?

Partager