Langue

La cueillette du raison 2020 a été la plus faible de l’histoire récente de la viticulture en Pays Catalan, selon le Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon (CIVR). Dans son bilan du millésime communiqué ce vendredi 12 novembre, le CIVR évoque une saison aux “belles promesses qualitatives” malgré un faible rendement, associé à des vins aux “qualités aromatiques très prometteuses”, précise le président Philippe Bourrier, vigneron en bio au domaine du Château de l’Ou, à Montescot. Le CIVR, qui regroupe 409 domaines, 27 caves coopératives et une trentaine de maisons de négoce, estime que l’année 2020 marquera les esprits “jusqu’au bout”.

Un climat capricieux et des parasites

Le climat est l’une des causes de la baisse de la récolte, avec de forte pluies positives en janvier, puis des records de chaleur en février et mars, entraînant une avance de 13 jours par rapport à la moyenne depuis 2000. Les averses printanières ont favorisé le mildiou, juillet et août ont connu la sécheresse et de fortes chaleurs. Prévoyant des vendanges « exceptionnellement précoces” , les vignerons ont recherché la maturité optimale tout en faisant face à l’apparition du Cryptoblables, un papillon méconnu en Roussillon.
En 2019-2020, les Vins du Roussillon ont commercialisé près de 56 millions de bouteilles, dont 71 % en vins rouges, rosés et blancs, et 29 % en Vins Doux Naturels (VDN).

Partager