Langue
La Clau
Université de Perpignan : une place à défendre dans l’Eurocampus aux 510.000 étudiants
Langue

Avec 510.000 étudiants répartis sur les deux versants des Pyrénées, l’Université géante lancée le 19 juin lors de l’assemblée annuelle de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée à Palma de Majorque, est sur les rails. Dénommé « Eurocampus », ce forum, le 7ème du monde par son importance, reposera sur la mobilité des étudiants, au bénéfice de la recherche, de l’économie et de la culture, dans le cadre d’une harmonisation des systèmes d’enseignement, dans le but de produire du résultat. A peine connu en France, cet imposant réseau, imaginé par le président de la région Midi-Pyrénées, Martin Malvy, rallié par les présidents du Languedoc-Roussillon, de la Catalogne du Sud et des Îles Baléares, est encore confidentiel en Espagne, malgré un engagement concret en faveur des bourses d’études, de remboursements de trajets et de « Chaires Eurocampus », permettant la libre circulation des chercheurs. Regroupant 22 universités, mais encore sans budget, l’Eurocampus devrait organiser les réalités, et l’Université de Perpignan, actuellement tiraillée par une recentralisation vers Montpellier, devra défendre la sienne pour endiguer sa perte d’influence. Le campus nord-catalan pourrait alors faire valoir son expertise transfrontalière.

Partager