Langue
La Clau
Une cave de vinification géante pour Le Cellier des Templiers de Banyuls
Langue

Créée en 1950, la très puissante coopérative du Cellier des Templiers de Banyuls va connaître une évolution importante en juillet prochain, à l’occasion de l’inauguration de sa nouvelle cave de vinification. Dans un contexte de mévente du vin, de nombreuses fusions de coopératives se poursuivent en Roussillon, à l’image de celle de Terrats, où depuis 2009 les vignerons de Fourques et Thuir acheminent leurs récoltes. Sur la Côte Vermeille, les 750 vignerons des Templiers réalisent un chiffre d’affaires annuel moyen de 29 millions d’euros. Armés de la marque « Banyuls », Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) depuis 1936, ces professionnels veulent envisager l’avenir avec sérénité. Si la démarche qualitative est évidente, avec pour exemple l’obtention de l’appellation de Banyuls Grand Cru en 1962, et la création de nouvelles AOC, comme le Collioure rouge en 1971, puis le rosé en 1991, et le blanc en 2003, elle transparaît aussi dans les lieux de vinification, comme en attestent la construction en 1964 de la Grande Cave, qui compte plus de 1.000 cuves, et celle d’une cave de stockage climatisée à l’énergie solaire, où sont élevées 2 millions de bouteilles, depuis 1989. Le nouveau site, installé sur le versant banyulenc orienté vers la ville de Port-Vendres, sera prêt pour accueillir la vendange 2011. Il aura coûté 12 millions d’euros et disposera de 5.000 m² de bâtiments sur plusieurs niveaux, dont un laboratoire, une ligne d’embouteillage et un chai à barriques enterrées. La trentaine de salariés des anciennes caves s’y affairera au quotidien, tandis que ces dernières seront transformées en un centre culturel et en appartements.

Partager

Icona de pantalla completa