Langue

La mairie de Lleida, à l’Ouest de la Catalogne, révèle un projet de parc entièrement penché sur l’univers des Schtroumpfs. Cet espace de 9 hectares verra le jour dans la commune voisine de les Basses d’Alpicat. Le maire de Lleida, Àngel Ros, a présenté les contours de ce parc ambitieux, ce jeudi 18 décembre, aux côtés de Véronique Colliford, fille de Peyo, dessinateur belge qui a lancé ses célèbres personnages en 1958. Un budget de 47 millions d’euros est en cours de définition et 15 entreprises se sont positionnées, mais le calendrier précis reste à connaître. Le concept est validé par la société gestionnaire des droits des Schtroumpfs, International Merchandising, Promotion & Services, présidée par l’héritière de l’artiste.

Un site plébiscité par les Russes ?

Le futur parc induira 200 emplois et 7 millions d’euros d’impact économique direct la première année, pour un impact indirect de 7,5 millions. Ses instigateurs visent une fréquentation de 330.000 visiteurs par an. Il comprendra une zone aquatique, un village et une forêt des Schtroumpfs ainsi qu’un lieu baptisé « Le monde de Gargamel ». Selon une étude de marché, il n’existe aucun espace équivalent dans le monde, mais la notoriété des personnages bleus contient un fort potentiel international. Une étude commandée par Lleida met en évidence que les Schtroumpfs sont connus par 99,9 % des enfants et des familles, contre 94,8 % pour Garfield et 88,9 % pour les Playmobil. L’idée de leur consacrer un parc est bonne pour 69,9 % des Espagnols, 58,4 % des Français, 65,7 % des Britanniques et 79,6 % des russes.