Langue

La compagnie de transports maritimes Grimaldi a présenté le 14 janvier le futur terminal ferry de Barcelone, dont elle bénéficiera de manière préférentielle. Le chantier, entamé à l’automne 2012, a reçu la visite du ministre-conseiller du Territoire et du Développement durable du gouvernement catalan, Santi Vila, et de l’armateur italien Guido Grimaldi. Cette nouvelle infrastructure de trois étages, pour un coût de 20 millions d’euros, doit fonctionner dès l’été 2013. Située dans le secteur du quai Costa du port de Barcelone, elle permettra l’embarquement et le débarquement confortable de 1800 passagers. Par cet investissement, Grimaldi souhaite asseoir son activité de Short Sea Shipping, consacrée aux courtes distances maritimes, dont Barcelone est devenue son épicentre.

63.000 m2 gagnés sur la mer

A l’étroit depuis plusieurs années, le port de Barcelone s’est offert, à l’occasion de cette construction, une avancée de 63.000 m2 sur la mer, pour un nouvel espace pourvu de bureaux, de restaurants et de locaux commerciaux. Cet ensemble doit permettre à l’opérateur principal, sur une durée de voyage de 20 heures au maximum, de multiplier ses liaisons avec les villes italiennes de Civitavecchia, proche de Rome, Livorno, reliée à Florence, ou encore Porto Torres, en Sardaigne, ainsi que Tanger, au Maroc. Cet investissement conforte le rôle de leader européen du port sud-catalan en matière de croisières, principalement au sein de la Méditerranée, deuxième bassin de croisières mondial. Barcelone assure également une activité intercontinentale, dont la destination Miami constitue l’une des offres de luxe.