Langue

Sous les encouragements de la Banque Centrale Européenne, les députés espagnols ont choisi en mars d’augmenter de deux points la TVA dans le pays, portée à 18% en juillet prochain. Le gouvernement espagnol entend ainsi augmenter ses recettes fiscales pour faire face à ses dépenses, afin de ramener sa dette à 3% du PIB, selon les directives de l’Union Européenne. Mais cette mesure, préparée par le gouvernement socialiste de José Luis Rodríguez Zapatero, est néfaste à l’économie, de l’avis de 69% des commerçants catalans adhérents de la Fondation Commerce Citoyen (FCC), qui fait autorité en Catalogne du Sud et en Espagne. Selon son président, Jordi Rotllan, qui a réagi ce lundi, cette augmentation de la TVA, dont le taux réduit passera de 7% à 8%, et le taux normal, actuellement à 16%, sera rehaussé à 18%, ralentira la consommation. Affirmant que le « facteur psychologique » entraînera une « baisse des ventes », cette personnalité influente est persuadée que les commerçants de Girona, Figueres ou Barcelone, préfèreront réduire leur marge bénéficiaire plutôt qu’augmenter leurs prix et perdre en fréquentation.

Partager