Langue

En amont du lancement d’un chantier attendu depuis les années 1990, l’enquête publique partielle sur la première phase du projet de ligne ferroviaire à grande vitesse Perpignan-Montpellier débutera mardi 4 décembre à 8h30. Cette étape administrative concernant le seul tronçon Montpellier-Béziers constitue cependant une avancée sur le dossier global. Fruit d’une longue attente, elle est ouverte jusqu’au 27 janvier 2022 à 17h30, tandis que ses conclusions devrait être connues dans le courant de l’année et donner lieu, en fin d’année ou peut-être en début 2023, à une déclaration d’utilité publique. Cette enquête publique comporte, pour ceux qui le souhaitent, une formule de participation citoyenne à distance via un registre digital.

52,3 km de ligne nouvelle, travaux à partir de 2029

Ce tronçon Montpellier-Béziers comporte la construction de 52,3 de ligne ferroviaire à double voie et de 7 km de raccordements aux réseaux existants. Ce maillon, branché sur les contournement de Nîmes et Montpellier, sera apte à recevoir des trains de type TGV, à une vitesse maximale de 320 km/h, et les trains de marchandises, autorisés à rouler à tout au plus à 110 km/h. Le budget global prévisionnel s’élève à 1,85 milliard d’euros, financée à 40% par l’État, à 40% par des institutions territoriales, par lesquelles, pour le Pays Catalan, figurent le Département des Pyrénées-Orientales et Perpignan Méditerranée Métropole. Les 20% restant sot attendus de l’Union européenne, sans encore aucun engagement formel.

Le lancement du chantier n’est pas attendu avant 2029, tandis que la mise en service est programmée pour 2032, pour un gain de temps de 18 minutes entre Perpignan et Montpellier. Selon la Loi d’orientation des mobilités du 24 décembre 2019, ce projet doit connaître l’engagement des travaux à l’horizon de 10 ans, tandis que ceux de la portion Perpignan-Béziers sont envisagés à l’horizon de 20 ans. Cette dernière partie de la ligne, longue d’environ 98 km, connectera le réseau ferroviaire du Roussillon au départ de la commune de Toulouges, jusqu’à Béziers.