Langue

L’itinérance téléphonique et ses coûts exorbitants, connus des ressortissants français séjournant en territoire espagnol, est en train de disparaître. Dans une bataille rangée, plusieurs opérateurs téléphoniques français se positionne,t comme Orange, annonçant lundi 20 janvier que les appels passés depuis l’un des pays où il est présent, dont l’Espagne, seraient inclus dans ses forfaits. Ses concurrents Free et Bouygues Telecom ont riposté ce 21 janvier en annonçant à leur tour des réductions de tarifs. Le « roaming », source d’importants problèmes dans les zones frontalières européennes, a déjà fait l’objet d’une baisse des prix en 2011, sur ordre de la Commission européenne, tandis qu’une nouvelle réduction est prévue pour juillet 2014. Devançant le règlement communautaire, les opérateurs français grillent les étapes, à l’instar de Free Mobile, qui ajoute l’Italie aux destinations incluses dans ses forfaits, tandis que Bouygues Telecom ajoute à son forfait « Sensation », commercialisé au prix de 29,90 euros, les appels, SMS et surf sur Internet depuis l’Europe, seulement 35 jours par an.

Dans le contexte des Pyrénées-Orientales, les habitants régulièrement présents en Catalogne du Sud peuvent profiter de prix comparables aux tarifs pour la France, progressivement mis en place par l’ensemble des opérateurs, dont SFR, qui échappe encore à la liste. La fin annoncée du « roaming », grande avancée dans la normalisation des relations européennes, suppose pour les opérateurs une perte de 5 à 12 % de revenus, principalement tirés de séjours de Français dans les pays touristiques. Par ailleurs, Orange adaptera cette tarification sur ses forfaits 4G, avant juillet.

Partager

Icona de pantalla completa