Langue

À compter du 28 septembre, Air France et sa filiale low cost Transavia n’assureront plus que deux liaisons quotidiennes entre Perpignan et Paris. Seuls le Perpignan-Paris de 8h30, avec un retour à 19h40, sera assuré. La liaison de fin de journée, qui offrait la possibilité de regagner le Pays Catalan au départ de la capitale de la France vers 22h20, disparaîtra suite à ce repli. Le faible volume de liaisons, qui semble évoquer une liaison avec l’étranger, appauvrit la connectivité entre les deux villes.

Paris n’a que faire de Perpignan dès la fin de l’été

Air France, compagnie aérienne nationale de l’Hexagone, semble considérer le chef-lieu des Pyrénées-Orientales bien davantage comme une destination touristique utile en été que comme la tête de pont d’un territoire à dynamiser. Ce défaut s’ajoute aux carences en infrastructures de communication illustrées par les horaires inappropriée du TGV Perpignan-Barcelone, l’absence de maillon TGV Perpignan-Montpellier et les retards de la route nationale 116 Perpignan-Cerdagne, restée ancrée dans son modèle d’origine, issu du XIXe siècle, augmenté une courte déviation, de virages rectifiés et quelques aménagements cosmétiques.

Partager

Icona de pantalla completa