Langue

Un espoir naît pour la station de sports d’hiver de Porté-Puymorens, le plus en peine des neuf que comptent les Neiges Catalanes. Menacée de liquidation après la piètre saison 2007-2008, momentanément revigorée par la miraculeuse saison suivante, la station mitoyenne de l’Andorre sera en effet gérée dès sa prochaine ouverture par la société andorrane Pas Grau Internacional. Cette structure, liée à la gestion des stations du Pas de la Casa et de Grau Roig, situées en continuité, dans l’Etat voisin, vient d’en accepter le principe. La sollicitation d’une expertise andorrane, qui peut être complétée à terme par une injection de capital, voire par la connexion du domaine de Porte-Puymorens à celui de la prestigieuse station Grandvalira, fait suite à une saison 2008-2009 honorable, illustrée par une recette de 1,4 millions d’euros. Ce recours à un gestionnaire professionnel, exigé comme garantie par les banques engagées dans la relance de la station, devrait faire entrer Porté-Puymorens dans une nouvelle ère. Déjà, pour offrir un répit à la station, qui reste en déficit, les élus de la Communauté de communes de Cerdagne-Pyrénées ont offert leurs indemnités pour contracter un emprunt de 120.000 euros. Ce sacrifice sans précédent a permis de réunir 30.000 en cinq ans.

Partager

Icona de pantalla completa