Langue
La Clau
Menaces accrues sur l’aéroport de Girona face à Ryanair à Barcelone
Langue

L’inquiétude est maximale à l’aéroport de Girona-Vilobí face à l’installation, dès septembre, de la compagnie Ryanair à Barcelone-El Prat. Ce mardi, l’opérateur low cost irlandais a dévoilé sa stratégie, qui comprend 23 destinations au départ de la capitale catalane, soit plus que prévu dans une pré-annonce effectuée en mai. Face à cette concurrence inéluctable, la Chambre de Commerce de Girona, gestionnaire de l’aéroport, est sur le pied de guerre depuis lundi, car Barcelone devrait attirer annuellement 2,5 millions de passagers grâce à Ryanair, soit la moitié du trafic gironais. Selon les prévisions, les doublons de liaisons entre les deux plateformes aéroportuaires seront au nombre de 17, et les rotations barcelonaises seront plus nombreuses que prévu. De la sorte, nombre de passagers de la région de Barcelone, qui se déplaçaient jusqu’à présent à Girona, jouiront d’un service de proximité et utiliseront El Prat. L’augmentation de la cadence Ryanair concerne deux vols quotidiens Barcelone-Bruxelles, Barcelone-Milan, Rome, et Paris, notamment ajoutés à des liaisons quotidiennes avec Venise et Düsseldorf. Pour le président de la Chambre de Commerce de Girona, Domènec Espadalé, il est urgent de favoriser l’installation d’une nouvelle compagnie à Girona, «une solution que nous cherchons depuis longtemps».

Partager