Langue
La Clau
Sauver l’âne de race catalane par un parrainage de 100 à 500 euros
Langue

Une exploitation agricole installée dans le village d’Olvan, dans la région sud-catalane du Berguedà, vient de lancer une campagne de parrainage de spécimens d’ânes de race catalane menacés de disparition. Avec le slogan «Un Catalan en parraine un autre», cette ferme, qui porte le nom de « Fuïves », met à la disposition des âmes sensibles pas moins de 91 de ses 150 ânes. En toile de fond, la crise économique justifie cet appel à la conscience citoyenne pour maintenir la ferme en activité, tenue par une famille, les Gassó, lancée dans la préservation de la race autochtone en 1971. Les parrainages, pour une somme variable de 100 à 500 euros annuels affectés à l’alimentation et aux soins vétérinaires des animaux, peuvent être formulés par des groupes, soit des familles, entreprises ou associations. La formule la plus chère est un parrainage exclusif d’ânons qui ne disposent pas encore de prénom : les candidats qui règlent 500 euros peuvent baptiser l’animal. Fuïves, «Centre mondial de l’âne catalan», est le seul centre zoologique d’ânes de race catalane au monde, doté d’un musée qui leur est entièrement consacré.

Partager

Icona de pantalla completa