Langue

Une rupture de caténaire, survenue au sud de Perpignan, a occasionné ce samedi matin une bonne demi-heure de retard sur le premier TGV venu de Figueres. Le système d’alimentation électrique, qui est tombé au sol pour des raisons indéterminées, a forcé la mise en place, dans l’urgence, d’une solution de remplacement, proposée aux 350 passagers du train. Ces derniers s’apprêtaient à effectuer tout une partie de leur voyage par la route, grâce à six autocars mis à leur disposition, afin de remplacer le train dont le départ était prévu à 11h06 depuis la gare de Figueres-Vilafant. La solution envisagée devait permettre de conduire les clients du TGV jusqu’à Perpignan, où ils auraient été déposés, où auraient emprunté un autre convoi, selon la destination choisie. Mais les réparations sur la caténaire défectueuse ont été plus rapides que prévu, et les voyageurs ont pu monter à bord du train, qui a pris son départ à 11h40. D’ailleurs, selon la tendance lourde observée depuis l’inauguration du tronçon à grande vitesse entre Figueres et Perpignan, en décembre 2010, la plupart des passagers visaient Paris. Ainsi, parmi les usagers se trouvaient 130 membres du groupe casteller « Sagals d’Osona », en déplacement jusqu’à la capitale de la France à l’occasion de la Journée catalane du 11 Septembre, où ils sont attendus pour une performance publique, ce dimanche.

Partager