Langue
La Clau
Révolutionnaire: l’Université de Perpignan lance sa 1ère entreprise
Langue

Après avoir rompu le tabou économique de son autonomie, qu’elle s’emploie à conquérir en attirant vers sa « fondation » les entreprises et collectivités territoriales du Pays Catalan, l’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD) annonce une création tout aussi économique. Ce jeudi est officiellement présentée la « toute première entreprise émanant et hébergée » par le campus du Roussillon, selon les indications de l’UPVD. Baptisée Akinao, cette start-up créée par deux de ses chercheurs, Annabel Simon-Levert et Cédric Bertrand, et un Ingénieur d’étude au CNRS à Lyon, Florian Bellvert, jouit d’un « contrat d’hébergement » au sein du Laboratoire de Chimie des Biomolécules et de l’Environnement perpignanais. Sur la base du savoir-faire et des installations du laboratoire, cette jeune entreprise agit dans la valorisation des substances naturelles en agriculture, en accompagnant la recherche industrielle de nouveaux biopesticides. Akinao développe en outre l’identification de nouvelles sources de molécules herbicides et antifongiques dans les plantes et les organismes marins. Akinao bénéficie du soutien financier de la structure régionale « Languedoc-Roussillon Incubation » et de la pépinière « Plein Sud Entreprises », installée à Rivesaltes.

Partager

Icona de pantalla completa