Langue

Les effets de la crise économique sont à l’origine de situations sociales problématiques au sud des Albères, selon les chiffres publiés aujourd’hui par l’Institut National de la Statistique espagnol (INE). En effet, la Catalogne du sud a atteint au premier trimestre de cette année le nombre de 166.900 chômeurs de plus par raport au trimestre précédent, soit 16,16%, après la hausse la plus importante de tout le territoire espagnol. Dans ce contexte, la région de Girona, pour une population totale de 730.000 habitants, dispose du taux de chômage le plus élevé de la Catalogne du Sud, affectant désormais 76.400 personnes. En dépit de ces données catastrophiques, le taux d’activité sud-catalan conserve la deuxième position de tout le territoire espagnol, avec 3.230.200 personnes en activité pour un 7,2 millions d’habitants au total. Lors de la même période d’étude, dans l’ensemble de l’Espagne, le taux de chômage a brutalement augmenté de 25%, soit 802.800 personnes, portant ainsi le nombre de sans-emploi au volume historique de 4.010.700 personnes, équivalent à 17,36%, dans ce qui constitue le niveau de plus haut depuis 11 ans.

Partager