Langue

Selon les chiffres publiés jeudi par l’Institut national de la statistique espagnol, le chômage a encore augmenté au troisième trimestre 2008 de près de 11% soit 4200 personnes de plus qu’au deuxième trimestre, dans la région de Girona, qui comprend autant Figueres que Girona et Puigcerdà. Le taux de chômage du secteur atteint ainsi 10,64% de la population active, soit le plus fort taux de toute la Catalogne Sud, la donnée la plus inquiétante étant l’augmentation de 60% du nombre de chômeurs sur un an et donc l’importante destruction d’emplois que cela implique sur la zone. Sur l’ensemble de la Catalogne, le taux, en augmentation, atteint les 8,95%, seules les régions de Girona et de Tarragone dépassent la barre des 10% alors que le taux le plus bas est enregistré dans la région de Lleida, qui détient 6,91% seulement, alors que Barcelone se situe dans la moyenne, avec 8,67%. Globalement, il s’agit des pires chiffres relevés depuis le début de 2004, dans un contexte de grande crise financière mondiale qui ne permet pas d’exclure une aggravation .

Partager