Langue

Après avoir connu les affres de l’insuccès en 2010, avec seulement 373.000 passagers, l’aéroport de Perpignan regagne quelques couleurs depuis le début de cette année 2011, avec 31.389 voyageurs en avril, et un cumul de 122.000 du 1er janvier au 31 mai. Ce chiffre est dérisoire comparé aux années fastes, mais il signale une progression, confirmée en mai. Les données délivrées la semaine dernière par l’Observatoire économique des Pyrénées-Orientales font en effet état de 34.166 passages, ce mois-là, pour une progression de 8,85% par rapport au moins précédent.

En 2012, l’infrastructure aéroportuaire du Pays Catalan aura accompli un cycle de recul, débuté en 2002, année lors de laquelle son trafic avait atteint 645.000 voyageurs, avant une érosion régulière, illustrée par un volume de 458.023 personnes en 2008. Mais dans les prochaines années, les méthodes de son nouveau gestionnaire, Veolia, désigné en avril dernier, pourraient payer. La filiale Veolia Transport du mastodonte français, anciennement dénommée Vivendi Environnement et Générale des eaux, a déjà envoyé un signe symbolique, en dotant l’aéroport malade d’un site Internet lisible, en français et en anglais. Face à des installations vieillissantes, et une internationale défaillante, le nouveau prestataire devra augmenter le trafic en dépassant le seuil de 500.000 voyageurs, soit près de 42.000 passages mensuels. Ce seuil est impérieux, sous peine de pénalités, dans le cadre d’un contrat signé jusqu’en 2018 avec le syndicat mixte qui en assure le contrôle sous l’influence de la Région Languedoc-Roussillon.

Mené par l’ancien directeur de l’exploitation internationale d’Aéroports de Paris, Denis Leluc, à partir du mois d’août, le tarmac du Roussillon s’apprête à recevoir 3 millions d’euros injectés par Veolia. Sur cette enveloppe, 400.000 euros seront consacrés à la modernisation de l’aérogare, notamment par l’esthétique, dès l’année prochaine. Par ailleurs, le transporteur Ryanair ajoutera une rotation hebdomadaire vers Bruxelles Sud/Charleroi aux trois existantes, également à compter du mois d’août, tandis que la destination Londres/Stansted passera à un vol quotidien.

Partager