Langue

Le monde professionnel français est désormais marqué par un nouveau type d’organisation de travail dénommé « portage salarial ».  Ce concept se vulgarise à grands pas, puisqu’il est adopté par près de 1000 travailleurs dans l’Hexagone, selon les estimations de la fédération des entreprises de portage salarial (Feps). Ceux qui en ont fait l’option ont été certainement convaincus par les différents avantages qui en découlent. Les travailleurs qui désirent également s’y lancer doivent justement s’informer du mode de fonctionnement de cette forme d’emploi. À ce titre, voici l’essentiel à connaitre sur le portage salarial en France.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Avant de solliciter une entreprise de portage salarial dans les Yvelines, il faudra absolument savoir à quoi retourne ce concept. Dans cette perspective, le recours à sa définition légale s’impose. En effet, l’article L.1251-64 de la loi N°2008-596 du 25 juin 2008 présente ce mode travail comme : « (…) un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée, le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage ». En d’autres termes, le portage salarial est un régime de travail qui fait intervenir plus de deux parties, contrairement au mode conventionnel.

Une relation de travail tripartite

De ce qui précède, il faut retenir que le portage salarial Yvelines implique l’intervention de 3 différents acteurs.

Le salarié porté qui propose ses prestations

Le travailleur est à l’initiative du portage salarial. L’organisation de cet emploi tourne donc autour de son expertise qu’il met au service d’un tiers, contre rémunération.

L’entreprise cliente qui bénéficie des prestations

À l’instar d’un contrat de travail conventionnel, le système de portage implique l’existence d’une seconde partie qui sollicite les prestations du travailleur. Elle verse en retour une rémunération mensuelle, convenue d’accord partie.

La société de portage salarial

Dans le cas d’espèce, une 3e partie sert d’intermédiaire entre le travailleur et l’entreprise cliente. Il s’agit de la société de portage salarial. Celle-ci est d’abord liée à l’employé par un contrat d’adhésion qui prouve explicitement la volonté de ce dernier de se faire porter. Ensuite, les deux parties signent un contrat de travail (conforme aux exigences du code du travail) fixant les droits, obligations, montant de rémunération de l’expert ainsi que les frais de commission de l’entreprise de portage salarial. Enfin, cette dernière conclut un contrat de prestation avec l’entreprise bénéficiaire. Lequel oblige le client à verser le salaire du travailleur à la structure intermédiaire.

La genèse du portage salarial en France

Le fonctionnement du portage salarial en France étant connu, il est temps de découvrir les atouts de ce concept. Mais avant, un rappel sur ses origines s’impose afin de mieux comprendre son bien-fondé. En effet, ce mode de travail alternatif a été créé en 1988 par les anciens membres d’HEC et de l’AVARAP : des associations qui facilitent les recherches d’emplois aux cadres. Leur objectif était de trouver à leurs affiliés séniors, une solution mixte dont la mise en œuvre s’inspire en partie du salariat classique et de l’entrepreneuriat. Vu le succès de cette trouvaille, d’autres catégories professionnelles ont fini par se l’approprier. D’où la possibilité du portage salarial pour les indépendants, freelances, professions intellectuelles, etc. Toutefois, il faut attendre les années 2000 pour que cette forme de travail soit officiellement admise en France avec à la clé, le vote de la loi sur la modernisation du marché du travail (2008) et la signature de l’accord de branche du portage salarial (2010).

Les avantages du portage salarial en France

Les travailleurs dont le profil permet d’opter pour le portage salarial en France ont tout intérêt à s’y lancer. D’autant plus que cette solution leur offre de nombreux avantages.

Un emploi du temps flexible

Le plus gros avantage du portage salarial est que le consultant n’est pas soumis aux horaires habituels de travail. Il peut donc organiser son emploi du temps à sa guise. L’essentiel étant de livrer ses missions dans les délais requis. Par ailleurs, même étant sous contrat avec une entreprise de portage salarial, le travailleur décide de son lieu de travail. Par conséquent, ce dernier peut prester depuis son domicile ou dans un endroit qu’il juge assez confortable.

Un salaire personnalisé

Contrairement aux travailleurs classiques, ceux portés ne sont pas soumis aux salaires conventionnels. De ce fait, ils disposent de la faculté de discuter de leur rémunération avec leur employeur. Dans ce cadre, il peut procéder à une simulation portage salarial. Il s’agit d’une évaluation effectuée par un spécialiste du portage salarial Yvelines et qui permet d’établir des modalités de rémunération adaptées aux besoins du requérant.

Une délégation de la gestion administrative

Le travailleur indépendant doit s’occuper lui-même de la gestion de ses factures, des déclarations aux impôts et de toutes les autres formalités relatives à l’existence de son entreprise. Le salarié porté est quant à lui exempté de toutes ces tâches contraignantes et chronophages. Car, la société de portage salarial en prend la responsabilité.

Partager