La Clau
Pétition pour protéger les berges de la Basse à Perpignan

La Fédération pour les Espaces Naturels et l’Environnement des Pyrénées-Orientales se mobilise, après une année 2020 jalonné de plusieurs épisodes combattifs. Ses actions ont visé la destruction du gisement de vestiges romains de Port-Vendres, un parking anti-écolo à Saint-Estève, une pollution au goudron à Cerbère-Banyuls et une pollution publique dans la première des deux communes. Cette fois, Frene 66 dénonce la transformation des berges de la basse, à Perpignan, en vélo route et en déambulatoire. Ce choix émis par la municipalité de Jean-Marc Pujol (Les Républicains), repris par celle de Louis Aliot (Rassemblement national), va “porter un coup mortel au dernier espace de verdure et de tranquillité au centre de Perpignan”, affirme la fédération.Frene 66 estime que les berges de la Basse méritent d’être laissées “à la nature et à ses organismes vivants, hors la présence humaine, même à vélo”. Pour défendre cette option, contre un “projet contre-nature” menaçant des “bijoux de la ville de Perpignan”, une pétition est lancée. Le texte intégral est ici.

Partager

Icona de pantalla completa