Langue
La Clau
Perpignan: « Pour que la fiscalité locale finance les entreprises locales »
Langue

Sous le slogan « pour que la fiscalité locale finance les entreprises locales », l’Union Pour les Entreprises 66 (UPE 66), qui fédère près de 3000 Entreprises du Pays Catalan, souhaite que celui-ci assume son destin économique. Pour cela, un « Fonds d’Investissement dans le Capital des Entreprises Catalanes » (FICEC), voué à dynamiser la création et le développement des Petites et Moyennes Entreprises et des Très Petites Entreprises, ébauché début janvier, a été présenté ce jeudi. Désormais les souscriptions à ce fonds sont ouvertes, selon les possibilités offertes par le dispositif fiscal inclus dans la « loi TEPA », qui permet aux particuliers redevables de l’ISF de réduire leur impôt en souscrivant au capital des PME. Pour Marc Wilfrid Espi, président de l’UPE 66, le FICEC est une « interface » entre les contribuables et les « PME non cotées, en création ou en développement », dans le but de « favoriser le financement de notre économie ». Selon le patron des patrons nord-catalans, ce projet a reçu de forts appuis économiques et institutionnels de Perpignan, du Roussillon et, plus généralement, du territoire, manifestés par l’adhésion de l’Ordre des Avocats, de la Chambre des Experts Comptables et de la Chambre des Notaires des Pyrénées-Orientales.

Partager

Icona de pantalla completa